BRIDGE aux cotes de la Guinee pour les legislatives

Jeudelaguerre

Samedi 28 septembre 2013, la Guinée n’a pas manqué son rendez-vous avec l’Histoire. Trois ans après une élection présidentielle qui a marqué les esprits en introduisant l’alternance, le pays s’est doté d’une Assemblée nationale qui vient compléter le dispositif institutionnel soutenant la sortie de crise, la normalisation démocratique et la consolidation d’un état de droit.

Au regard de l’importance des enjeux inhérents à cette consultation électorale, l’Union africaine, soucieuse du renforcement de la démocratie et du développement économique et social dans ses Etats-membres, s’est de longue date engagée dans l’accompagnement des autorités guinéennes pour une élection réussie. Parmi ses activités d’appui, l’ Union Africaine(UA) a notamment organisé à Conakry, du 15 au 19 juillet 2013, un atelier modulaire BRIDGE à l’attention des membres et du personnel de la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) de Guinée. Trente-deux (32) participants, dont sept (07) femmes, ont ainsi pu bénéficier du contenu des cinq jours d’un atelier de renforcement des capacités, conçu pour répondre aux besoins spécifiques de l’OGE en Guinée grâce à une contextualisation des contenus BRIDGE. En effet, le renforcement continu des capacités de l’organe de gestion des élections constitue un défi majeur pour la tenue élections libres, transparentes et pacifiques, répondant aux aspirations légitimes des guinéens.

Conformément aux thématiques proposées par la CENI, cet atelier modulaire avait permis de couvrir de façon opérationnelle les questions suivantes :

  • Jour 1 : L’administration électorale
  • Jour 2 : L’inscription des électeurs et la cartographie électorale
  • Jour 3 : Campagne électorale, médias et élections
  • Jour 4 : Le scrutin, le dépouillement et les résultats
  • Jour 5 : L’observation électorale et le genre

Etant donné l’intérêt du vote à l’étranger, l’agenda de l’atelier a pris en compte cette thématique de façon transversale. La variété des questions  abordés durant les travaux reflète la multiplicité des défis que la Guinée devait relever pour passer le test des législatives de septembre 2013. Fondé sur une approche opérationnelle, l’atelier a contribuer au plein outillage de la CENI-Guinée pour la préparation et la conduite de ces élections et des suivantes selon les standards et les meilleures pratiques reconnues au niveau international et promues par le projet BRIDGE.

Compte tenu de l’importance de la thématique transversale Genre dans le programme BRIDGE, il est à noter que l’équipe de facilitateurs était composée de cinq personnes, dont quatre femmes, ce qui a été fortement apprécié par les participants. Les facilitateurs étaient :

  • Mme Véronique KANDO, Facilitatrice principale, Accréditeur (Burkina Faso);
  • Mme Marguerite Yoli-Bi KONE, Facilitatrice d’atelier (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme Ornella MODERAN, Facilitatrice d’atelier (Togo) ;
  • M.  Jacques GBONIMY, Facilitateur d’atelier (Guinée) ;
  • Mme Mamie Sia TOLNO, facilitateur semi-accréditée (Guinée).

L’équipe tient à remercier le Dr. Kelechi Akubueze (Union africaine) et toute son équipe pour le soutien apporté au bon déroulement des travaux.

Parmi les défis relevés, on peut noter que l’atelier s’est déroulé durant la période du jeûne musulman, donnant lieu à une gestion souple et adaptée de l’agenda. Malgré cette difficulté, les participants ont tenu à saluer la modernité et l’efficacité des méthodes de transmission des messages, le dynamisme et la fluidité dans la pédagogie d’enseignement, la clarté des exposés ainsi que la convivialité qui ont marqué l’atmosphère de cet atelier. Ils ont de plus appelé de tous leurs vœux l’organisation d’autres ateliers BRIDGE dans un bref délai, et même la tenue d’une formation de formateurs (FDF) BRIDGE qui permettrait à la Guinée de renforcer durablement ses capacités d’autosuffisance dans le domaine de la formation électorale.

Registration

Forgotten Password?