ATELIER BRIDGE SUR ‘GENRE ET ELECTIONS’ AU TOGO

final
BRIDGE for New Commissioners of NEC Liberia
October 28, 2013
rotate1
Mozambique trains more BRIDGE Facilitators
November 4, 2013
DSCN1796

Un double atelier de formation modulaire BRIDGE sur le « Genre et élections »  s’est déroulé du 07 au 11 octobre 2013 à l’Hôtel Sarakawa dans la ville de Lomé ; capitale de la République du Togo.

Organisée par  le PNUD et le Ministère togolais de Droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie, chargé de mise en œuvre des recommandations de la CVJR, l’atelier a réuni en deux sessions simultanées, 51 participants dont 13 hommes et 38 femmes   venus des institutions de la République, des structures étatiques, des organisations de la société civile,  des partis politiques et des médias.

En effet, malgré les indéniables avancées dans le domaine de la considération du genre et de la  promotion de  la participation équitable des hommes et des femmes à la vie politique et administrative, le Togo est encore très en-deçà de la représentativité égalitaire prescrite par les articles 2 et 11 de la Constitution togolaise du 14 octobre 1992.  Les femmes représentent 51,4% selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de novembre 2010, mais elles restent encore minoritaires parmi les élus, ce qui fait que leur participation à la prise de décision politique est en déphasage  avec leur poids dans la société.

Le Togo, resté très longtemps dans la tranche inférieure des pays francophones avec moins de 10 % de femmes parlementaires, a enregistré lors de la législature actuelle issue des élections législatives du 25 juillet 2013 une légère amélioration avec la présence de quatorze (14) femmes élues sur 91 parlementaires, soit un taux d’atteinte de 15,3%  et une progression de 4,2% par rapport à la législature précédente. 

Etant donné que dans le plan  d’action du Programme pays du PNUD Togo il est prévu l’appui des activités de la consolidation de la  paix et la réconciliation nationale grâce à une meilleure protection des droits humains et que la question de la  participation des femmes à la gestion des affaires publiques en est un des axes ; l’équipe pays  PNUD a pris les dispositions pour que soit intégrée au processus d’élaboration et de mise en œuvre de l’UNDAF au Togo,  la promotion de l’équité genre à travers des actions spécifiques. C’est dans ce cadre que l’organisation de cet atelier de formation  BRIDGE sur le « Genre et élections » a été envisagé. 
L’atelier a été animé par sept facilitateurs dont trois femmes et quatre hommes. Il s’agit de :
• Roger BUPIRI BURUMBU (Nationalité Congolaise RDC) ; Accréditeur,  facilitateur principal et chef d’équipe ;
• Date Yao Bob (Togolais), facilitateur d’atelier ;
• Komou Désiré,  facilitateur d’atelier,
• Dokou Pauline (Togolaise), facilitatrice d’atelier ;
• BIAO Raphaël  (Togolais), facilitateur d’atelier ;
• Marie DOGBE (Togolaise) ; facilitatrice semi-accréditée,
• Confort KABISSA (Togolaise), facilitatrice semi-accréditée.

L’atelier a porté sur beaucoup de thèmes, en voici les principaux ayant  formé l’agenda de l’atelier.

Jour 1
• Présentation du BRIDGE
• Distinction entre sexe et genre;
• Glossaire;
• Présentation sur le genre;
• Normes et principes internationaux ;
• Cycle électoral ;
• Egalité de traitement;
• Problématiques relatives au genre liées aux questions électorales.

Jour 2

• Histoire inspirée d’une photo ;
• Discussions sur la représentation ;
• Introduction aux systèmes électoraux
• Représentation proportionnelle: cas du Togo
• Représentation des femmes : objectif et chiffres ;
• Polémiques liées aux quotas ;
• Présentation des différents systèmes électoraux : majorité, mixte et proportionnel ;
• Exercices sur les systèmes électoraux ;
• Discussion sur les quotas dans le cas du scrutin à la représentation proportionnelle.

Jour 3
• Rôles des partis politiques pour accroître la participation des femmes ;
• Recrutement et sélection des candidats 
•  Présentation interactive ;
• Financement des partis et des campagnes ;
• Gouvernance sensible à la dimension de genre ;
• Inscriptions sur les listes électorales: systèmes et technologies ;
• Obstacles à l’inscription ;
• Questions d’identification ;
• Activité par groupes de deux sur la résidence.
Jour 4
• Organismes de gestion électorale ;
• Gestion électorale et questions de genre ;
• Participation électorale des femmes ;
• Vote familial et vote par procuration ;
• Stratégie de dissimulation ;
• Violence électorale et questions de genre ;
• Identification des problématiques liées au genre au Togo et approche de solutions ;
• Stratégie de mise en œuvre des recommandations.
Jour 5.
• Définitions et principaux concepts liés à la sensibilisation, détermination des messages  et les méthodes de diffusion ;
• Images utilisées pour éduquer (Sensibiliser)  les électeurs
• Collaborer avec les ONG pour sensibiliser les électeurs ;
• Réflexion sur la mise en place d’un réseau sur la question genre et élection au Togo ;
• Plus d’informations sur le BRIDGE

Cinq jours durant, les participants ont suivi différentes présentations inhérentes au module « Genre et aux élections ». Les débats étaient riches en échanges à tel enseigne que plusieurs zones d’ombres ont été éclaircies. Il a été surtout remarqué que les femmes constituent la force électorale mais qui s’ignorait, les hommes dans les partis politiques exploitent l’ignorance des femmes en s’appuyant sur des éléments culturels et des pratiques sociétales.  Après s’être imprégné du module « Genre et élection » dans ses différentes présentations, les participants à l’atelier ont jugé utile de créer un réseau afin de bien encadrer la question du genre. Ce réseau est apolitique. 

Par Roger BUPIRI BURUMBU

Leave a Reply

Registration

Forgotten Password?