Genre et les Elections 23-25 June 15

TD5OuagaJune2015

 

 

L’atelier de formation BRIDGE destiné aux Femmes Leaders du Burkina Faso s’est tenu du 23 au 25 Juin 2015 à Ouagadougou. Cet atelier de formation BRIDGE sur « Genre et les Elections » est organisé par CEDEAO en partenariat avec le Ministère pour la promotion de la femme et du Genre, et par le soutien de l’Agence danoise de développement international (DANIDA). Elle s’inscrit dans le cadre du programme de formation en l’endroit des 5 Etats membres de la CEDEAO qui organisent des élections en 2015. L’objectif principal de la formation était de renforcer la participation des femmes pour une élection inclusive et apaisée au Burkina Faso.

Etaient présents à cette formation, une trentaine de participants (30) issus des ministères et institutions concernés, de la Société Civile ; des différents Partis Politiques ; des Medias ; de la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI), ainsi que des agents du Ministère pour la promotion de femme et du genre.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux interventions : l’allocation de Dr. SINTIKI Tarfa UGBE, Directrice du Genre de la Commission de la CEDEAO et le discours d’ouverture de Madame la Ministre de la Promotion de la Femme et du Genre. Dans son allocution, Dr. Sintiki UGBE a souligné que cette formation permettra d’améliorer la participation électorale et politique des femmes lors des prochaines élections au Burkina Faso.

L’atelier entend aussi informer les organisations de la société civile et les groupes de plaidoyer des femmes burkinabè sur les stratégies de promotion de la participation des femmes aux processus électoraux. La rencontre vise enfin à créer un réseau de plaidoyer de femmes sur le genre et les élections dans l’espace communautaire. 

Quant à Madame Bibiane OUEDRAOGO/BONI, Ministre Burkinabè de la Promotion de la femme et du Genre, elle a, dans son discours, déploré la faible présence des femmes dans la vie politique de son pays malgré leur importance numérique par rapport aux hommes.

Elle a souligné que cette situation défavorable aux femmes s’explique, entre autres, par des facteurs liés aux pesanteurs socioculturelles, à la faible application des textes y relatifs, à l’analphabétisme des femmes. Aussi a-t-elle plaidé pour la prise de mesures concrètes afin de garantir une participation équitable des femmes aux sphères politiques et de gouvernance.

Elle s’est toutefois félicitée des actions entreprises par le gouvernement burkinabè pour une représentation significative des femmes aux instances décisionnelles, et relatives, entre autres, à l’adoption récente du projet de loi portant fixation de quotas et modalités de positionnement des candidates aux élections législatives et municipales au Burkina Faso.

Pour atteindre les objectifs de l’atelier de formation, des sujets appropriés ont été sélectionnés, à savoir : Le cycle électoral ; Principes directeurs de l’administration électorale ; Identification des parties prenantes dans le processus électoral : leur rôles et responsabilité ; Intégrité électorale ; Les femmes l’éducation électorale, les medias et l’observation citoyenne ; La sécurité électorale et le rôle des femmes dans la prévention et le règlement pacifique des conflits électoraux ; La mobilisation des femmes pour le processus électoral au Burkina Faso ; L’observation électorale et l’expérience de l’élection situation room (ESR) ; et Les stratégies pour augmenter la représentation et la participation politique des femmes au Burkina Faso.

Les résultats des travaux des groupes sur les plans stratégiques devant permettre une participation effective des femmes aux processus électoraux au Burkina Faso. la formation a été assurée par les Facilitateurs accrédités BRIDGE, qui sont : Théophilus Dowetin et Véronique KANDO. Aussi, la formation a donné l’occasion à Alima Zongo pour gagner sa pleine accréditation comme un facilitateur de BRIDGE.

 

Registration

Forgotten Password?