L’atelier modulaire BRIDGE tenu a Zongo, RD Congo

BRIDGE Electoral System Training in Afghanistan
March 27, 2012
Civic Activism Taken to Dizzy Heights in Zimbabwe
March 30, 2012

L’atelier modulaire Bridge sur l’introduction à l’administration électorale, planification stratégique et financière a été programmé et mise en oeuvre du 5 au 7 juillet 2011 au Bas Congo plus précisément sur le Site de Zongo.

Plusieurs autorités de la CENI ont marqué de leur présence notamment son vice président, son premier et deuxième rapporteur adjoint.

C’est le vice président qui a lancé officiellement le début de l’atelier, en lieu et place du président de la CENI, retenu par d’autres impératifs. Il était entouré des responsables des structures partenaires ayant sponsorisé le financement de cette formation: le PACE/PNUD et l’IFES. Au total 30 participants dont 6 agents de l’IFES, ont pris part à cet atelier.

L’équipe de formateurs était composé de trois facilitateurs locaux (deux facilitateurs d’atelier et un semi facilitateur) assistés d’un agent électoral très expérimenté. L’équipe technique était composée de trois agents et de deux hôtesses d’accueil. A total, le site Zongo avait reçu pour cette circonstance 40 personnes sans compter le personnel d’appoint, les chauffeurs et les gardes de corps des autorités de la ÇENI.

Après la photo du groupe, l’atelier a commencé par l’activité habituelle de “faisons connaissance” qui a permis de se connaître mutuellement et de constater que le groupe en atelier comptait 280 ans d’expérience en matières électorales. Un code de bonne conduite, assorti de ses sanctions traditionnelles, a été élaboré.

Comme premier thème, ” Objectif de l’atelier” a donné les contours des attentes pour l’organisateur de l’atelier. Les autres matières se sont succédé conformément au calendrier pré établi. Cette première journée a permis aux participants de découvrir le contenu du projet Bridge, d’avoir une idée sur le réseau du savoir électorale ACE et de se faire une opinion sur le pourquoi il faut organiser les élections. Le « rappel historique sur l’administration des élections en RDC » comme thème, a rendu les participants capables de comprendre le sens d’une élection libre crédible et équitable. L’évaluation de la journée a clôturée les activités de ce jour.

La deuxième journée a commencé par une séance de récapitulation de la matière vue la veille. Ce jour a marqué l’entrée dans la profondeur des matières spécifiques à l’administration électorale: « la crédibilité et le code de conduite propre aux OGE; la question de la révision du cadre légal, importante pour mieux appréhender son impact sur le processus, a précédé les matières touchant l’essence même des élections crédibles. Il s’agit des matières suivantes : Les fonctions et types d’OGE, et la Question d’Ethique, très importante pour les dirigeants des OGE en vue de trouver de bonnes orientations aux décisions efficientes. A cela il faut ajouter également la connaissance des normes et principes directeurs, instruments de standard international pour une gestion réussie des élections.

Au cours de la deuxième moitié de cette deuxième journée, la matière qui touche à la planification du processus électorale et du mode de financement dont dépend l’efficacité de la gestion électorale a été abordée. Comme chaque journée, celle-ci s’est clôturée sur l’évaluation des activités.

La troisième journée a débuté par la récapitulation habituelle de la matière vue la veille avant de continuer avec la planification. La connaissance de l’implication des parties prenantes, avec leurs intérêts divergeant, a fait ressortir le rôle clé des OGE en ce qui concerne l’arbitrage nécessaire sur les interventions diverses et parfois contradictoires de ces partenaires aux élections.

Comment gérer les changements ponctuels de programme, parfois a mis parcours, a été un thème qui a recentré les discussions sur la planification des urgences si courantes dans les processus électoraux. Avant de voir comment les informations sont placées sur le site web, comment exploiter le site web du réseau du savoir électoral ACE, les coûts des opérations électorales et la gestion financière ont été les deux matières importantes qui ont marqué la fin de cette journée et partant de l’atelier.

L’évaluation de la journée, suivi du débriefing quant aux attentes marqués par chacun au départ ont suivi l’évaluation générale de l’atelier.

L’enthousiasme général qui a marqué la fin de l’atelier, l’intérêt des participants manifesté par la demande de la documentation, l’appréciation du contenu des modules ainsi que celle de la transmission de la matière par les facilitateurs ont constitué l’expression générale des souhaits de voir l’atelier être repris ailleurs au profit d’un autre groupe. Ce sont là des sommes d’expressions d’opinions qui sont ressorties de l’évaluation générale.

A la fin des travaux tous les participants sont retournés à Kinshasa sans encombre.

 

Leave a Reply

Registration

Forgotten Password?