Une deuxieme Formation de Facilitateurs BRIDGE au Togo

TtFhague6
A TtF in The Hague
June 4, 2013
pic3
First BRIDGE TtF For Sudan’s NEC
June 13, 2013
260304 4044466090559 948841773 n

 

Juchée sur les collines de la région administrative  des Plateaux,  Kpalimé, petite ville située à 120km au nord-est de la capitale Lomé, a accueilli du 06 au 17 mai 2013, une deuxième session de formation de facilitateurs BRIDGE organisée par le PNUD/Togo, avec l’appui financier de l’Union Européenne, dans le cadre du Projet d’Appui aux Processus Electoraux (PAPE).

La formation s’est déroulée à l’Hôtel 30 août, dans une atmosphère conviviale qui a permis de faire tomber des barrières idéologiques et politiques, amenant les participants à développer un véritable esprit d’équipe.

Dans le cadre de son appui à la pérennisation post-électorale suite à l’élection présidentielle de 2010, le PNUD/Togo s’est engagé, depuis mai 2012, avec l’appui financier de l’Union européenne,  dans une approche de renforcement des capacités des acteurs nationaux basée sur la méthode BRIDGE. A la suite d’une mission d’évaluation des besoins, une série d’modulaires ont permis d’introduire 143 acteurs nationaux à cette thématique centrale des processus électoraux. Le rapport final  desdites formations a recommandé l’organisation de formations de facilitateurs afin de doter le Togo d’une masse critique de facilitateurs susceptibles d’accompagner le renforcement, la diffusion et la vulgarisation des connaissances et compétences électorales de façon durable et à l’échelle nationale.

C’est dans ce contexte que le projet d’Appui aux processus électoraux (PAPE) a soutenu, en avril et mai 2013, la tenue de deux sessions de formation de facilitateurs, aboutissant à la semi-accréditation BRIDGE de 47 Togolais dont 23 à la session d’avril et 24 à celle-ci du mois de mai.  Tous les participants sont issus de la CENI, des partis politiques, de la société civile, des médias, des institutions nationales et des partenaires techniques et financiers.
Ont participé à  cette deuxième formation de facilitateurs BRIDGE les personnes suivantes :
• 07 représentants de la CENI, dont 2 femmes
• 06 leaders de la société civile, dont 2 femmes
• 06 représentants de partis politiques (cinq sensibilités différentes)
• 03 fonctionnaires (Ministères des droits de l’Homme et de l’Administration territoriale), dont 2 femmes
• 02 représentants du PNUD, dont une femme

Soit un total de 24 participants, dont 7 femmes (29,16%)

L’équipe de facilitation était composée de :
• M. Roger BUPIRI BURUMBU, Facilitateur Accréditeur BRIDGE, Expert CENI-RDC, chef d’équipe
• Mme Véronique Idiéma KANDO, Facilitateur Accréditeur, Commissaire CENI-Burkina- Faso
• M. Raphaël TCHALA, semi-accrédité lors de la formation d’avril 2013,Togolais
• M. KOMOU Désiré Tchaa Panèipessi, semi-accrédité lors de la formation d’avril 2013, Togolais

A l’issue de  deux semaines de formation de facilitateurs il y a eu :
– Appropriation de la méthodologie de renforcement des capacités BRIDGE par les facilitateurs en formation,
– Renforcement des capacités d’échange et de collaboration entre différentes parties prenantes au processus électoral, hauts cadre de la CENI de sensibilités diverses (notamment grâce aux travaux de groupe et des binômes, qui ont considérablement contribué à faire tomber certaines barrières idéologiques),
– 24 semi accrédités togolais.

Leçons à tirer :

La désignation d’un chef de village (femme) pour garantir le respect du Code de conduite défini en début de formation constitue un élément concret de la prise en compte du genre.

Au-delà de la seule prise en compte du genre, la composition des participants était marquée par une remarquable diversité religieuse, ethnique, régionale et générationnelle.

La semi-accréditation de 24  personnes constitue une opportunité pour pérenniser le renforcement des capacités électorales grâce à la mise en œuvre du projet BRIDGE au Togo.

 

Leave a Reply

Registration

Forgotten Password?